4 leviers à actionner pour faire baisser le coût de votre crédit immobilier

Même si les taux d’intérêt sont - historiquement - bas et que le crédit immobilier n’a jamais coûté aussi peu cher, ce n’est pas une raison pour ne pas tenter de réduire encore un peu plus le coût de votre prêt. Voici quatre pistes à explorer…

Piste n°1. MettEZ les banques en concurrence.

Un bon moyen de faire baisser les mensualités de votre prêt immobilier consiste à faire jouer la concurrence entre les banques. En effet, tous les établissements prêteurs ne pratiquent pas les mêmes taux ni les mêmes conditions (garanties, assurances…). Rien ne vous empêche de démarcher vous-même les banques afin d’obtenir le meilleur rapport qualité/prix pour votre prêt immobilier. Rien ne vous empêche non plus de tenter de convaincre tel établissement de crédit de s’aligner sur la proposition que vous aura faite tel autre. Mais confier votre dossier de financement à un courtier vous permettra d’obtenir rapidement de bien meilleurs résultats. Parce que les courtiers traitent un volume conséquent de prêts et qu’ils ont passé des accords avec les banques, les ristournes que ces professionnels de la négociation décrocheront pour vous seront sans commune mesure avec celles que vous auriez obtenues en agissant seul.

Piste n°2. Négociez la suppression des pénalités de remboursement anticipé.

Une autre piste qui mérite d’être creusée consiste à tenter d’obtenir du banquier qu’il vous fasse cadeau des frais de remboursement anticipé. Vous pourriez alors alléger le coût de votre prêt immobilier de 3 %. S’il refuse, proposez-lui de les effacer au bout de quelques années de remboursement. Là encore, l’aide d’un courtier vous sera précieuse.

Piste n°3. Optez pour une assurance délégataire.

Dans certains dossiers de financement, l’assurance emprunteur peut représenter jusqu’à 1/4 du coût total d’un prêt immobilier. En souscrivant une assurance emprunteur auprès d’un autre établissement que celui qui aura financé votre acquisition, vous pourrez profiter de conditions plus avantageuses, de garanties supplémentaires et de mensualités réduites. La Banque de France estime que la délégation d’assurance permet une économie moyenne de 2 500 €. Enfin, la loi Bourquin vous autorise désormais à résilier, chaque année, votre contrat d’assurance de prêt. La banque auprès de laquelle vous aurez contracté votre emprunt immobilier pourra toutefois refuser votre nouveau contrat d’assurance si celui-ci est moins couvrant, en termes de garanties, que le précédent.

Piste n°4. Augmentez vos mensualités.

En cas de hausse de vos revenus, augmenter vos mensualités vous permettra de rembourser plus de capital, de réduire - mécaniquement - la durée de votre emprunt et donc d’abaisser le coût global de votre prêt.